TTTS Foundation Logo
 


Help During Pregnancy












 

 

 

 

· Le syndrome transfuseur transfusé (STT) est une lésion du placenta (ou après naissance) qui affecte les grossesses gémellaires, avec « vrais » jumeaux.

· Le STT affecte les vrais jumeaux (ou les gestations multiples plus nombreuses) qui partagent un placenta monochorionique commun.

· Le placenta partagé comprend des vaisseaux sanguins anormaux qui connectent les cordons ombilicaux et les circulations des jumeaux.

· Le placenta commun peut également être partagé de manière inégale entre les jumeaux, et il est possible que la portion de l'un des jumeaux soit trop petite pour fournir les nutriments nécessaires à un développement normal, ou même pour survivre.

· Les événements de grossesses entraînant un STT, c'est-à-dire le moment de la gémellité,
le nombre et le type de vaisseaux communicants, et la manière dont le placenta est partagé entre les jumeaux, sont tous des événements aléatoires pour lesquels aucune prévention primaire n'est possible (reportez-vous à la rubrique sur le placenta monochorionique), qui ne sont ni héréditaires ni génétiques, et qui ne résultent pas du fait que les parents aient agi ou non d'une certaine façon. Le STT peut se produire chez n'importe qui.

Le placenta est la seule structure biologique pouvant être mortelle ou pouvant causer des lésions pour plus d'une personne à la fois.

· Selon le nombre, le type et la direction des vaisseaux communicants, le sang peut être transfusé de manière disproportionnée entre un jumeau (le donneur) et l'autre (le receveur).

· Le volume de sang du jumeau donneur est réduit en raison de la transfusion. Cette réduction entraîne à son tour une croissance plus lente que normale que celle du co-jumeau, et un débit urinaire restreint, avec très peu de liquide amniotique ou d'oligohydramnios, ou absence totale des deux (la source de la plus grande quantité de liquide amniotique provient de l'urine du bébé).

· Le jumeau receveur dispose d'une quantité excessive de sang. Cet excès de sang afflige le cœur du bébé au point de risquer de développer une défaillance cardiaque, et le bébé a également trop de liquide amniotique (polyhydramnios) à la suite d'une production d'urine supérieure à la normale.

· Le STT peut se produire à n'importe quel moment de la grossesse, même pendant que la mère est en train d'accoucher à terme. Les anomalies placentaires déterminent quand et à quel point une transfusion se produit entre les jumeaux.

· Par STT chronique, l'on sous-entend les cas qui font leur apparition au début de la grossesse (gestation de 12 à 26 semaines). Ces cas sont les plus sérieux, parce que les bébés sont immatures et ne peuvent pas être mis au monde. Les jumeaux restent par ailleurs plus longtemps dans la matrice et, de ce fait, ont plus de raisons d'être affectés par les anomalies du STT. Sans traitement, la plupart de ces bébés ne pourraient pas survivre et, parmi les survivants, la plupart auraient des handicaps ou des malformations congénitales.

· Par SST aigu, l'on sous-entend les cas qui se produisent soudainement, chaque fois qu'il y a une différence importante dans les pressions artérielles entre les jumeaux. Ceci peut se produire au cours de l'accouchement à terme, ou pendant le dernier trimestre de la grossesse, chaque fois que l'un des jumeaux tombe gravement malade, ou même lorsqu'il meurt en raison des anomalies du placenta qu'ils partagent. Les jumeaux atteints de STT aigu ont plus de chances de survie en fonction de leur âge gestationnel, mais le potentiel de survie avec handicaps est plus élevé.




 

 

-Le syndrome transfuseur transfusé se produit-il
souvent ?

-Que subissent les bébés jumeaux

-Facteurs pour la prédiction des résultats de STT :

-Quels sont les signes précurseurs ?

-Quels sont les traitements ?

-Puis-je faire quelque chose

-Récapitulation

 
Copyright © 1997-2004 The Twin To Twin Transfusion Syndrome Foundation. All Rights Reserved