TTTS Foundation Logo
 


Help During Pregnancy












 

 

 

 

Le confinement au lit et une augmentation de protéines et de calories lorsqu'une mère porte plus d'un bébé sont de première importance. Ils sont d'autant plus importants si l'on a diagnostiqué un syndrome transfuseur transfusé.

En raison de la présence de polyhydramnios (trop de liquide amniotique), l'utérus est étendu au-delà de ce qu'il serait pour la semaine gestationnelle actuelle pour bébés multiples. La mère court plus de risques d'entrer en travail avant terme que dans les cas normaux de mères avec bébés multiples. La position assise exerce beaucoup de pression sur le col utérin et doit être évitée. Un examen du col utérin et la pose d'un cerclage ont permis d'aider à sauver 30 % des grossesses traitées par intervention chirurgicale au laser par Dr. Julian De Lia (tttsmd.com). Sans le cerclage, l'intervention n'aurait pas pu avoir lieu, ou n'aurait pas été suffisante pour aider les bébés en raison de l'affaiblissement du col utérin. Il est essentiel d'examiner le col utérin toutes les semaines par échographie. Lorsque la mère est couchée sur son côté gauche, sur un divan, dans un lit, un fauteuil-couchette, sur une chaise-longue à l'extérieur, ou parterre avec ses enfants, la pression sur le col utérin est réduite et ceci permet d'empêcher un travail avant terme.

Dr. Julian De Lia, un pionnier des interventions chirurgicales au laser, a fait des recherches sur la valeur de la nutrition pour les femmes chez qui l'on a diagnostiqué un placenta monochorionique avec ou sans STT. Il recommande à ses patientes de boire trois doses de supplément avec protéines (Boost) par jour. Dr. De Lia déclare que les patientes avec STT à mi-terme souffrent d'hypoprotéinémies et d'anémies graves. Ces paramètres métaboliques maternels peuvent influencer les caractéristiques STT fœtales et expliquer la sensibilité maternelle aux liquides intraveineux dans les grossesses multiples avec complications de manière générale. Nous estimons que nos données sont suffisance pour supporter l'usage agressif de suppléments nutritionnels pour la prise en charge de STT précoces (jumeaux monochorionique avec croissance subtile et différences en liquide amniotique) et graves, quelque soit le traitement invasif utilisé (c'est-à-dire intervention chirurgicale par fœtoscopie au laser sur le placenta, amniocentèse de réduction, septostomie, etc.)

En aidant plus de 40 femmes enceintes diagnostiquées par mois à la Fondation, nous avons pu constater les bienfaits d'une thérapie nutritionnelle chez beaucoup de femmes. Ce que nous observons est qu'elles ne commencent non seulement à se sentir mieux et qu'elles ne souffrent plus de malnutrition, mais les signes de polyhydramnios disparaissent. De nombreuses femmes doivent être soignées davantage, mais nombreuses sont celles qui auraient pu subir une intervention au laser ou d'autres traitements non nécessaires, alors que la thérapie nutritionnelle les as aidées. Les mères sentent également un soulagement immédiat du fait qu'elles peuvent faire quelque chose directement pour aider leurs bébés.

Grâce à notre contact avec des milliers de grossesses avec STT et aux recherches effectuées par Dr. De Lia et son personnel à l'International Institute on the Treatment for TTTS, ces informations sont de la plus grande importance. N'oubliez pas : une thérapie nutritionnelle, le confinement au lit et des examens hebdomadaires du col utérin par échographies, avec cerclages lorsque nécessaire.

 

 

 
Copyright © 1997-2004 The Twin To Twin Transfusion Syndrome Foundation. All Rights Reserved